19/10/2018

RACISME: NIKE ET LA BONNE CAUSE

L’affaire n’est pas nouvelle puisqu’elle date d’environ deux ans. Deux années durant lesquelles le joueur de football américain, Colin Kaepernick, n’a plus trouvé d’emploi dans un club de son pays, malgré un talent reconnu. Son crime ? Avoir mis un genou à terre, pendant que se jouait l’hymne américain, pour dénoncer les violences policières sur les Noirs. Il l’est lui-même, bien que sa mère biologique soit blanche. Il a préféré la dignité à un revenu très confortable.

Avec le sens de la nuance qui est sa marque de fabrique, le Titeuf de la Maison-Blanche (en nettement moins sympathique) l’avait alors insulté et demandé publiquement qu’il ne retrouve jamais de travail. Des propos d’une brutalité rarement, voire jamais, égalée. Et qui ont convaincu les clubs (dans le pays qui se veut le modèle universel de la liberté) de condamner le joueur au chômage. Pour un genou à terre, c’est cher payé. D’autant plus, d’ailleurs, que les Noirs américains ont toujours été forcés de les plier les deux.

Vous le savez sans doute, le cas de Colin a fait sa réapparition sur le devant de la scène car la firme de sport mondialement connue, Nike pour ne pas la nommer, a décidé d’utiliser son image pour sa campagne publicitaire. Quel courage disent certains. Et c’est assez vrai car la société dont le symbole graphique est une virgule à l’envers a osé défier celui qui l’a à l’endroit sur le front. Mais quelle habileté commerciale aussi. Car si quelques sympathisants supposés du Ku Klux Klan ont balancé sur internet des vidéos dans lesquelles ils brûlent leurs baskets Nike, le fabricant a, en revanche, augmenté substantiellement son chiffre d’affaires. 10% en un trimestre et un bond en Bourse. Le « fils de pute » (Trump dixit) vaut donc son pesant d’or. « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme », disait Lavoisier.

09:28 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Alain Meury, votre sujet m'a interpellé. Vous citez Trump, mais sans donner des liens, la preuve de ses éventuelles déclarations ,ce qui n'apporte pas d'eau à votre billet, c'est dommage.

Cela dit le racisme américain envers les noirs américains est intolérable car ce sont eux qui ont permis à cette Amérique d'être ce qu'elle a été. Fan de grandes musiques blues et Rock and Roll venues des champs de coton, les noirs avaient plus de cœur et d'intelligence que beaucoup de blancs becs avec moins de talent.

KKK = nazis de la chrétienté.

L'argent et l'ultra libéralisme mafieux a empêché les noir d'accéder au développement économique, même si aujourd'hui les comportements ont bien changé.

N'oubliez pas que les propagandistes anti USA et antisémites fabriquent des fakes news d'ou l'utilité de mettre des liens.

https://youtu.be/HqL2OLsvDWc?list=PL9Usv-OWgUF_l8m8-aFJgiShxdbiEb4Ju

Écrit par : NOËL Pierre | 19/10/2018

Aux USA, gare à celui qui s'en prend à la nation !

Il me semble que c'est une attitude qui manque dans certains pays !!

Écrit par : Corto | 19/10/2018

Avant trump on cassait du sucre sur la tronche de la famille bush, là on a trouvé une tête plus grosse alors on tape dessus! Les reportages sur "goldman sachs" sur youtube nous donnent une version moins idyllique de l'attitude de tous les présidents américains depuis ........1929! Date de la première grande crise que l'on devait déjà à "goldman sachs", comme quoi!!!!

Écrit par : Dominique Degoumois | 19/10/2018

Les commentaires sont fermés.