30/10/2018

LA DENSIFICATION VUE DE CHEZ MOI

Comme beaucoup d’entre vous j’imagine, je me réjouis que notre canton atteigne, un jour, le million d’habitants. C’est que l’impression de vivre dans un patelin sans histoires et sans reliefs que j’éprouve en regardant, de ma fenêtre aux Charmilles, me rend morose.

Certes, et je le concède, des efforts sont faits pour que cette ville internationale ressemble enfin à une mégapole. Certes, les nouveaux immeubles font leur apparition dans toutes les rues du quartier et les surélévations des anciens apportent un peu d’esthétique à cette partie bien trop populaire de la Rive droite. Mais il reste encore plein de choses à faire. Qu’attendons-nous pour raser les dernières villas ouvrières ? Et ces petits commerçants qui occupent tant de mètres carrés, n’allons-nous pas enfin les déloger ?

Je me réjouis d’entendre à nouveau le bruit des moteurs et des klaxons, de respirer cette odeur engageante de diesel et de sans-plomb. Actuellement, nous n’y avons droit que durant les heures de  pointe, c’est-à-dire de 7 à 19 heures. Donnons-nous de la peine, soyons ambitieux, le bonheur absolu est à notre portée.

10:48 Publié dans Humeur | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook | | | |

Commentaires

Juste un petit commentaire de nuancement, ou de précision, apporté à votre billet précédent ...

Vous écrivez:

"Dynamiser va tout aussi bien que « booster »"

Or, il me semble que l'image originale véhiculée dans les pays anglo-saxons par le mot "booster", est beaucoup plus proche du mot français "dynamiter" que de "dynamiser".

"Dynamiter" ... pour ... "accélerer" ... les choses. Il y a cette idée de distinguer la cause ... DE l'effet ... dans l'observation de "l'explosion" (ou de la "dynamisation"), ... et de distinguer ... la cause ... ET l'effet ... dans la séquence des choses ... dans le temps.

Par contre, lorsqu'un français parle de "booster" des choses, ce que l'anglophone comprend c'est ... faire beaucoup de bruit, très fort, pendant très longtemps, ... pour que les choses s'accélèrent d'elles-mêmes. Une variante de la méthode Coué.

https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9thode_Cou%C3%A9

Écrit par : Chuck Jones | 10/11/2018

Les commentaires sont fermés.