12/12/2018

Dépression

En l’espace de quelques jours, la dépression a fait l’objet d’une approche pour le moins sensible et intelligente. D’abord dans Temps Présent puis dans le Matin Dimanche. Madame et Monsieur tout le monde dans le premier cas, l’élite du sport dans le second. Pourquoi rebondir sur ces sujets ? Parce qu’ils éclairent sur un phénomène très actuel et peuvent,  doivent même, susciter une large réflexion.

Les médecins interrogés à ces occasions sont unanimes sur un point : la dépression est une maladie. Presque honteuse d’ailleurs. Etre dépressif, en effet,  revient dans l’imaginaire collectif à être fou, voire capricieux, si ce n’est snob. Les psys font des ravages sur le marché et n’ont plus de place dans leur agenda. On se gausse de tout cela en pensant qu’une thérapie est un signe extérieur de richesse. Je précise, au passage, que je ne suis pas dépressif (sauf le dimanche). Mais comme chacun d’entre nous, je danse en permanence sur le fil du rasoir.

C’est que, si la dépression renvoie, selon la faculté et les chercheurs, au fonctionnement du cerveau, il ne peut être ignoré qu’elle doit aussi à d’autres facteurs. Il est question dans l’hebdomadaire lausannois, notamment de l’environnement à risques. Et les exemples ne manquent pas de championnes et champions qui, cédant à la pression, ou parfois de manière inexpliquée, sont tombés dans ce trou noir. Mais cette chute, parfois fatale, est aussi le risque que nous encourons tous.

Peut-on faire quelque chose ? Je n’en sais rien pour être franc, car la dépression, le spleen, la mélancolie, existent depuis toujours et ont, d’ailleurs, débouché sur des œuvres littéraires majeures, de Gérard de Nerval à Baudelaire, en passant par Verlaine et Hemingway. J’ai en revanche la certitude que nous pourrions cesser de favoriser le développement de cette terrible maladie. Le respect et l’écoute, aussi bien en famille que sur le lieu de travail, ne seraient en tout cas pas des contre-indications.

09:05 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.