Chronos "tops"

Imprimer

Les récents problèmes de chronométrage lors de la course de  Coupe du monde des dames à Crans-Montana ont valu à l’entreprise Swiss Timing une pluie de critiques, de procès à peine voilés et de coups de couteaux dans le dos. Si « couac » il y a bien eu et que la maison de Corgémont en porte la responsabilité, celles et ceux qui se plaisent à l’accabler sont pour le moins ingrats.

Alain Zobrist, le CEO de Swiss Timing, ne s’est pas dérobé devant les caméras et les micros qui se tendaient. Il a assumé pleinement ce dysfonctionnement. Depuis des décennies, et pour longtemps encore, l’entreprise jurassienne est et sera  à l’avant-garde de la technologie.  Elle invente, elle vérifie, elle est sourcilleuse au point d’être maniaque. Elle ne travaille pas au centième de seconde mais au millième et n’est pas éloignée de son objectif du millionième. Elle représente le savoir-faire suisse mieux que quiconque dans le monde entier. Le CIO et de nombreuses fédérations sportives internationales lui font une confiance totale et aucun incident de ce type n’a jusqu’ici été enregistré. Swiss Timing ne s’occupe pas seulement de chronométrage mais fournit aussi toute une série de données et d’analyses qui sont utiles aux champions dans leur préparation.

Bien sûr que Crans-Montana a vécu une semaine plus que difficile. Une avalanche dramatique et qui aurait pu être plus meurtrière encore. Puis ces incidents complètement inédits, avec changements de podiums. Alors que la station valaisanne est candidate à l’organisation des championnats du monde, cette poisse était du plus mauvais effet, c’est vrai. Mais de là à accabler et clouer au pilori l’entreprise du groupe Swatch, il y a un pas que le fair-play aurait dû interdire de franchir. Cela n’a malheureusement pas été le cas.

L’erreur est humaine et je devine qu’à Bienne, Corgémont ou encore St-Imier tout cela est examiné sans concessions ni complaisance. Ce d’autant que Swiss Timing prépare depuis des années déjà les Jeux de Tokyo 2020 avec la volonté d’être toujours plus pointu.

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • C'est tout les Suisses, ça. Indulgence maximum pour eux, artillerie de marine pour accabler le moindre défaut chez les autres...
    Ayons une pensée émue pour Longines qui paie très cher pour se faire totalement ridiculiser, alors que tout le monde sait que la marque indiquée sur les écrans TV n'a aucun rôle dans le chronométrage...

Les commentaires sont fermés.