Suicide

Imprimer

Le geste final, de désespoir touche beaucoup de monde en Suisse, et notamment les jeunes. Peu d’entre nous ne connaissent pas une ou des personnes qui se sont résolues à cette solution. Elle ne peut malheureusement pas toujours être évitée mais elle peut être parfois prévenue si l’entourage familial ou amical, remarque des comportements étranges  de la personne potentiellement exposée. Un état dépressif, donc la perte de toute envie, sont des signes qui doivent alarmer. Il convient d’entourer la personne, de lui parler et d’aborder le sujet. Le suicide est la première cause de mortalité chez les jeunes de 18-19 ans ainsi que chez les 20-24 ans. Un constat alarmant, catastrophique.

Les causes de ce geste ultime sont de tous ordres : mauvaises notes à l’école, déception amoureuse, violences subies, moralement ou physiquement, etc. Et c’est lorsque le (la) jeune pense se trouver dans une impasse qu’il ou elle peut envisager la « solution » finale et définitive.

Une association basée à Lausanne depuis 35 ans œuvre avec de nombreux partenaires (Confédération, cantons, fondations, institutions de santé, etc.) pour prévenir autant que faire se peut ces drames. Elle a d’ailleurs créé, il y a environ 20 ans, un site internet sur lequel tout un chacun peut prendre des informations, témoigner et poser des questions auxquelles des spécialistes répondront rapidement. En 2018, ce site a compté 16 000 visites par semaine, 1 820 000 pages consultées et enregistré 2758 questions. Il est géré par le Centre d’information jeunesse assisté par ordinateur et son existence m’est apparue sur des affiches placardées à Genève notamment. Le nom du site m’interpelle cependant. Il s’agit de ciao.ch ce qui peut paraître maladroit. Mais c’est un détail et il vaut mieux savoir qu’il peut être soutenu financièrement sur le compte postal 10-5261-6. Il le mérite largement.

Lien permanent 1 commentaire

Commentaires

  • La perte d'envie c'est aussi pour les bouddhistes une forme de détachement.
    Je m'interroge sur la limite de cette prise de conscience car la survie du corps en dépend. Il faut avoir faim et envie de manger pour vivre.

Les commentaires sont fermés.